La Cour d’appel de Paris a été amenée, dans le cadre d’une affaire précise, à se prononcer sur la régularité du barème prud’homal d’indemnités en cas de licenciement considéré comme injustifié.

François ASSELIN, Président de la CPME, défend ce dispositif et explique, dans le tribune que nous vous invitons à consulter, en quoi sa remise en cause serait désastreuse aussi bien pour les employeurs que pour les salariés.

LIRE LA TRIBUNE

Praesent mattis Praesent leo efficitur. Phasellus dictum libero