La Cour de cassation s’est déjà prononcée sur les règles d’assistance du salarié lors de l’entretien qui doit obligatoirement précéder la signature de la convention de rupture. Il a ainsi été précisé que le fait que l’employeur ne l’ait pas informé de la possibilité de se faire assister n’est pas une causse d’annulation…

LIRE L’ARTICLE

libero ipsum felis mattis odio neque. Curabitur Praesent libero.